oct
21
2011

Google + : le Facebook à la Google

Après plusieurs échecs successifs dans le monde des réseaux sociaux avec Google Buzz, Google Wave et Orkut, Google a lancé son nouveau concept de réseau social afin de tenir tête à Facebook.
Baptisé Google +, il peut porter à confusion avec le bouton +1 que l’on peut ajouter aux sites.

Pour innover, le géant des moteurs de recherche s’est d’abord posé une question essentielle : comment un internaute peut-il maîtriser les informations diffusées sur un réseau social ?

En réponse, Google a mis en place une solution originale de « cercles » auxquels l’utilisateur propose de publier ou non, tel ou tel contenu.

 

Au programme de Google+, on trouve:

  • Circles : les cercles d’amis.
    En faisant un simple glisser-déposer, les contacts se glissent vers des groupes cloisonnés, afin d’offrir un partage sur mesure. A la manière de Twitter, on peut «suivre» une personne sans son autorisation, mais on n’a accès qu’aux informations partagées publiquement.
  • Sparks : les centres d’intérêts.
    Une sorte de moteur de recherche ultra simplifié qui vous suggère du contenu (articles, photos, vidéos, etc…) en fonction de vos centres d’intérêts.
  • Hangouts : le chat vidéo groupé.
    Espace de communication en visioconférence. Une vidéo visionnée par un membre est partagée avec les autres.
  • Huddle : la messagerie groupée.
    Exploite les listes créées dans Circles.
  • Mobile : le partage géolocalisé via smartphone (photo, vidéo, check-in dans un restaurant etc). Envoi automatique et direct toutes les photos capturées à l’aide de votre téléphone mobile sur votre mur.
  • Stream : Flux centralisés sur une page en scroll infini.
  • Une barre d’outils, située sous la barre d’adresse (photo) lorsque l’on se trouve sur un site Google, pour un partage plus facile.

Google PlusSans révolutionner le secteur des réseaux sociaux, Google semble avoir enfin appris de ses échecs en ayant repris les idées principales des autres réseaux sociaux (notamment Facebook et Twitter) et semble avoir encore ses chances dans ce domaine. Le moteur de recherche ne peut d’ailleurs pas se permettre de rater son coup avec «Google+», un nouvel échec ne serait pas toléré.

La grande question est maintenant de savoir si le grand public et plus particulièrement les 850 Millions d’utilisateurs Facebook voudront passer sur un réseau social supplémentaire. Bien que les données personnelles seront sans aucun doute bien plus maitrisées et la vie privée bien plus respectée par Google que par Facebook, ce n’est pas gagné de faire passer les internautes sur un second réseau…

Par Jérémie NEUBAUER

4 Commentaires

+ Ajouter un commentaire
  • Ce sera un echec de plus car il n’ont pas du tout la même façon de voir le web social que Facebook.

    • Google tient absolument à avoir son propre « site » dans le web social aujourd’hui. Pour l’instant, c’est Google + qui a rassemblé un nombre égal de membres en un minimum de temps. Facebook est réellement plus orienté social, mais je pense qu’il faut voir leurs prochaines évolutions pour voir si Google va pouvoir augmenter encore son nombre de membres, et bousculer Facebook.

  • Un nombre égal de membres ? Pas compris.

    Google essaie surtout de tout concurrencer mais par contre ne supporte pas de l’être !

    A quoi ça sert de trouver mes amis perdus par exemple ou de faire ma promo si je l’ai déjà fait sur facebook, après pour la promo toute source est bonne a prendre mais bon…

    J’espère sérieusement qu’il ne prendront pas la place de facebook car il n’y aurait pas d’autres alternatives, entre leur moteur de recherche qui bride le traffic et le web en général + un réseau social, google deviendrait vraiment un maître du monde une sorte de grosse pieuvre et cela me fait très peur ! Je ne suis pas le seul apparemment !

    Google + prend le chemin d’un echec à en croire une note interne qui a circulé dans les équipes Google.

    Donc vous l’avez compris je ne suis pas pour la réussite de ce réseau social qui n’est là que pour piquer les parts de marché de Facebook dans le domaine publicitaire et étendre le pouvoir de google

    • Ce que je veux dire par un nombre égal de membre : le temps mis par Google + pour atteindre 10 millions de membres comparé aux autres réseaux sociaux. Google+ a réussi à atteindre le cap des 10 millions de membres en seulement 16 jours, contre 780 jours pour Twitter et 852 jours pour Facebook.
      Après, je suis d’accord avec toi Max avec le fait que Google ne veut pas être concurrencé, il veut tout contrôler, tout diriger. Mais je ne pense pas qu’a long terme il puisse passer devant Facebook.

Ajouter un commentaire

Référencement Page 1

Référencement Page 1

Réseaux sociaux