avr
9
2014

Des titres adaptés à vos objectifs

Pourquoi rédiger des titres accrocheurs pour vos articles ? Comment adapter les titres aux différents objectifs désirés ?

Le titre, la première chose qu’on lit

Avant de commencer à lire n’importe quel article sur n’importe quel sujet, la première chose qu’on lit est : le titre.
Il peut donner envie de lire la suite, ou au contraire, de passer à autre chose. C’est lui qui annonce la couleur de l’article et qui en révèle le thème.
Plus il est accrocheur et plus les internautes veulent en savoir plus, même s’il s’agit de sujets qui ne les intéressent pas forcément à la base.

Sur 80% des personnes qui lisent un  titre, seules 20% lisent le reste de l’article !
A partir de ce constat, il paraît primordial de bien le bichonner, et le mieux est de respecter quelques règles pour bien adapter ces titres aux différents objectifs visés !

Des titres selon vos objectifs

L’important est de rédiger des titres magistraux en rapport avec ce que vous en attendez : vos objectifs. De plus, ils doivent s’adapter à ceux qui vont les lire : vos cibles.

  • Si votre article est destiné à être partagé sur les réseaux sociaux et concerne la masse des internautes, alors il faut faire en sorte qu’il soit cliquable et très facilement partageable (boutons de partage, et boutons « like » liés aux réseaux sociaux les plus fréquentés). Ils doivent également contenir des éléments viraux pour séduire à un public viral.
  • Si, au contraire, votre article est surtout rédigé pour attirer l’attention des moteurs de recherche et donc pour le SEO, une des stratégie peut être d’y insérer des mots-clés dits de longue traîne ou des termes plus stratégiques et attirants pour les robots indexeurs.
  • Si votre article vise la conversion de vos prospects en clients, alors votre titre doit contenir des termes spécifiques à cet objectif pour convaincre vos clients potentiels.

Le but est d’en savoir plus sur vos cibles pour mieux connaître leurs attentes :

  • Qui va lire cet article ?
  • A qui est destinée cette information ?
  • Qui cela va t-il intéresser ?
  • Que veulent savoir mes cibles ?

Une mise en forme adaptée

Il faut également prendre en compte l’aspect du titre : sa taille, sa police, et son image associée.
En effet, certains réseaux sociaux (comme Twitter) n’acceptent qu’un certain nombre de caractère et limite donc le nombre de mots dans les titres.
D’autres réseaux sociaux, comme Facebook ou Google+ affichent une image associée aux titres lors du partage des articles. Le texte associé à l’image est également important pour l’amorce de l’article.

Voici, pour un même article, les différentes formes qu’il peut prendre lors de son partage :

Voici l’aperçu original de l’article qu’on souhaite partager sur les réseaux sociaux : Pourquoi avoir un blog d’entreprise ?

article pg1.fr

Source de l’article : http://www.pg1.fr/

L’article partagé sur Google+ :

Le même article partagé sur Facebook :

Et enfin le partage sur Twitter se présente comme ceci :

On remarque bien que les mises en forme de départs et d’arrivées ne sont pas les mêmes, c’est pourquoi il vaut mieux prendre en considération tous ces critères différents avant la rédaction du titre, de l’article et du choix de l’image associée, voire même du lien de l’article (visible en orange sur Twitter, ici : pg1.fr/avoir-blog/).

Des titres jouant sur les émotions

Plus un titre choque, énerve, émeut, ou intrigue, plus il est lut et partagé. C’est une réalité. Ils remorquent alors nos émotions et produisent une réaction qui peut être de l’humour, de la haine, de la joie, de l’étonnement,  de la tristesse, etc.. Plus l’article  (et surtout le titre) nous touche, plus on pense que cela vaut le coup de le partager !

Les mots, les sens, les synonymes, l’étymologie, les définitions, les verbes.. sont autant d’ingrédients que composent la langue parlée et vos titres !

Maintenant, c’est à vous de bien réfléchir à cette stratégie de rédaction de titres, et pourquoi pas, de faire l’expérience d’un trafic social plus explosif que jamais !

 

Ajouter un commentaire

Référencement Page 1

Référencement Page 1

Réseaux sociaux